CHRIS KUTSCHERA 40 ANS DE REPORTAGE (Textes et Photos)

www.Chris-Kutschera.com


TURQUIE: Pourquoi la Turquie doit attendre...

Sommaire

AFRIQUE

AMERIQUE

ASIE

EUROPE

FRANCE

KURDISTAN

MOYEN-ORIENT

ARCHIVES PHOTOS

Banque Photos

Galerie Photos

 

Cherif Ali, prétendant au trône

Cheri Ali, Irak

Portrait de Mohsen, ayant perdu yeux et mains en deminant

Victime du déminage, Iran

Yilmaz Guney

Nizwa, Oman

Livre Noir

 

nationalistes vendant des drapeaux turcsLe débat qui se poursuit depuis des années sur l'admission de la Turquie dans la Communauté Européenne fait une impasse totale sur un point essentiel: il n'y a pas une Turquie, mais deux pays totalement hétérogènes, qui n'ont rien de semblable, sinon le nom et le drapeau...

Effectivement, qu'y a-t-il de commun entre le pôle industriel qui s'est développé à l'ouest,entre Edirne,Istamboul,Izmir et Ankara, et l'immense désert industriel qui recouvre la plus grande partie de l'Anatolie -- ou, pour l'appeler par son nom, le Kurdistan? Ce n'est pas une réflexion d'occidental ignorant les réalités du pays:les Turcs eux-mêmes, les fonctionnaires nés dans les grandes métropoles industrielles de l'ouest, assimilent une affectation à l'est à un exil! Il faut avoir bavardé avec de jeunes instituteurs, ou des médecins, ou des conscrits nommés dans une province kurde pour réaliser à quel point ils considèrent les Kurdes comme des sauvages, et le Kurdistan comme le bout du monde -- pour ne pas employer une expression plus vulgaire...

Et ils ont hélas raison: de toutes les parties de ce Kurdistan déchiré entre cinq pays, le Kurdistan de Turquie est de loin la plus sous développée: c'est quand même,dans cette partie du monde, la seule où lorsque l’on traverse un village, on a du mal à distinguer les habitations des hommes des bauges des animaux...C'est un pays où l'on rencontre encore des chariots avec des roues en bois, comme on en voyait en Europe du temps de Guillaume Tell...

Allez à Van, Bitlis, Bingol et Diyarbekir, et comptez les usines: ce sera très vite fait, car il n'y en a pas. Vous pouvez aussi chercher les lignes à haute tension; elles sont rares: "pourquoi, m'a dit une fois un haut fonctionnaire des affaires étrangères, pourquoi irait-on construire des lignes aussi coûteuses pour des gens qui accrocheront une ampoule dans leur masure"! Volontairement négligé, oublié, par les responsables d'Ankara, tout l'est de la Turquie -- le Kurdistan -- est un immense réservoir de chômeurs, qui se comptent par millions. Est-ce là le pays que l'on veut intégrer au club européen? Certes, des pays de l’UE comportent des zones grises de sous-développement -- la Sicile, peut-être, ou l'Auvergne... -- mais l'échelle est totalement différente: dans un cas,un îlot, dans l'autre, un continent,presque...

Oublions les inégalités de développement économique: la Turquie se disqualifie par son mépris des droits de l'homme. Je ne veux pas faire partie d'un club dont un des membres emprisonne arbitrairement ses citoyens, recourt régulièrement à la torture, un pays qui a suspendu "temporairement" (en mai 1990) l'application de la convention européenne des droits de l'homme, un pays où la censure est la règle, où un "super-gouverneur" peut saisir sans appel, à l'autre bout du pays, une imprimerie qui a confectionné un journal qui a publié une information qui ne lui plait pas... Un pays où posséder un livre imprimé dans sa langue --le Kurde -- est un délit qui mène non seulement les Turcs, mais aussi les touristes, en prison!

auto-mitrailleuse dans une rue de VanUn pays où se poursuit une guerre civile larvée qui a fait plusieurs milliers de morts depuis 1984 --justement parce que les droits culturels les plus élémentaires ne sont pas respectés.

Faut-il pour autant claquer la porte au nez des Turcs? Au contraire, pour le mieux être des Kurdes et des Turcs il faut faire comprendre au gouvernement d'Ankara qu'on le jugera sur ses progrès -- qu'il développe enfin son arrière-cour, et qu'il cesse immédiatement toute violation des droits de l'homme. En attendant, on peut étudier des accords commerciaux entre pays appartenant à des mondes que tout sépare...

(Nouveau Quotidien, Octobre 1991)

 

 

 

 

postmaster@chris-kutschera.com

ENGLISH

 

 

 

 

AFRICA-ASIA

EUROPE

KURDISTAN

MIDDLE-EAST

 

 

 

 

Kurde chassé de Mardin par la guerre

Kurdistan Turquie

 

Lac Atitlan

Guatemala

 

ilot de sable et boutre

Iles Dalak, Erythrée

 

chercheuse d'émeraudes

Mines d'émeraudes de Muzo, Colombie

couv 40

 
Droits de Reproduction strictement réservés © Chris Kutschera 2012