CHRIS KUTSCHERA 40 ANS DE REPORTAGE (Textes et Photos)

www.Chris-Kutschera.com


Lettre de Koweit: L'Ombre de Saddam Hussain

Sommaire

AFRIQUE

AMERIQUE

ASIE

EUROPE

FRANCE

KURDISTAN

MOYEN-ORIENT

ARCHIVES PHOTOS

Banque Photos

Galerie Photos

 

Qazi Mohammed, Kurdistan Iran

 

Iran

Fideles au tombeau de Hussain à Karbala

Mosquées d'Irak

 

Muzo, Colombie

Tours de KoweitJamais la circulation n’a été aussi dense qu’en ces derniers jours du Ramadan sur le Boulevard du Golfe Arabe -- cette avenue longue de plus de 15 km qui borde la baie de Koweit, depuis les quartiers éloignés de Hawali jusqu’au port, en passant devant le bâtiment ultramoderne du nouveau Parlement à l’audacieux voile de béton tendu par un architecte scandinave face à la mer, et le plus classique palais Seif, siège des bureaux de l’émir Jaber al Sabah.

Lamborghini et Ferrari se mêlent aux plus classiques Mercedes et BMW et se livrent des courses effrénées, à quelques mètres de la plage où des piétons courageux font de la marche et du jogging pour lutter contre l’obésité ambiante... La presse koweitienne fait ses gros titres sur la chute des prix du pétrole et le déficit budgétaire; il n’est question que de mesures d’austérité, mais jamais la frénésie des acheteurs n’a atteint de tels sommets.

Et partout surgissent de nouveaux centres commerciaux, plus luxueux les uns que les autres: le nouveau “Souk al Shark”, construit à côté d’une splendide Marina qui n’accueille encore que quelques yachts, attire chaque soir plusieurs milliers de Koweitiens et d’expatriés qui viennent flâner dans ses galeries couvertes où toutes les grandes marques internationales ont ouvert une boutique: Comme des garçons, Next, Zara, Benetton, Swatch, Kookaï, et... Dalloyau. On retrouve les mêmes marques et les mêmes produits dans les centres commerciaux de Hawali -- le “Souk al Fanar”, “Al Bustan”, “Taladester”, etc.

Soukh al SharkPour attirer les clients, ces centres commerciaux rivalisent de folies architecturales, construisant des passages couverts avec bassins, jets d’eau, cascades, cafés et restaurants où les chalands peuvent oublier les rigueurs du climat koweitien. C’est là que les jeunes Koweitiens draguent les filles: les uns et les autres y viennent par groupes de trois ou quatre; on reconnaît les Koweitiens à leur tenue “street-wear” qui a supplanté la “disdasha” traditionnelle: la casquette de base-ball, une Doudoune, mais oui, à Koweit la Doudoune est du dernier cri... Un pantalon “baggy”... Et des Pumas aux pieds -- avec, évidemment, un portable à la main, ils arpentent les galeries commerciales, à la recherche des filles, en tenues plus classiques, les unes vêtues à l’européenne, les autres avec un fichu ou un voile noir, mais toutes aussi à la recherche des garçons: quelques mots rapidement échangés permettent de fixer un rendez-vous, de communiquer un numéro de téléphone...

Koweit jouit du luxe que procure une rente pétrolière apparemment inépuisable, mais les navires des flottes américaines et britanniques que l’on aperçoit par beau temps à quelques milles au large rappellent que ce bonheur est bien fragile: à chaque instant, les Koweitiens le savent, la tragédie du 2 août 1990 peut se répéter, et les Irakiens peuvent envahir à nouveau le petit émirat. Seuls probablement dans le monde arabe, les intérieur de boutiqueKoweitiens proclament ouvertement, sans états d’âme, qu’il faut tuer Saddam Hussain. Mais ils sont contre toute “aventure” qui risquerait de mener à l’éclatement de l’Irak et à la création d’un Etat chiite dans le sud du pays: “Nous ne voulons à aucun prix d’une second Iran à nos portes”, dit Mohammed Saqqer, directeur pourtant très libéral du journal “al Qabbas”. En attendant, victimes de leur schizophrénie, les Koweitiens continuent de rouler à 200 à l’heure sur l’Avenue du Golfe Arabe, non sans provoquer de mortelles collisions...

(Le Point, 27 Février 1999)

 

 

 

 

postmaster@chris-kutschera.com

ENGLISH

 

 

AFRICA-ASIA

EUROPE

KURDISTAN

MIDDLE-EAST

 

 

construction de plateforme

Pétrole, Ecosse

Gilles Perrault

Gilles Perrault

 

Chou Chou

Erythrée

 

Mohammed al Khouli, Syrie

couv 40

 
Droits de Reproduction strictement réservés © Chris Kutschera 2012